Problèmes sociaux contre problèmes environnementaux : l’impasse ?

Fraîchement débarqué volontaire du gouvernement Macron, Nicolas Hulot, (ex?) personnalité préférée des français, revient face à une journaliste canadienne sur les données des enjeux climatiques, son échec à conscientiser les sphères politiques et les mesures d’urgence qu’il est nécessaire de prendre au niveau des citoyens.

Qu’on aime ou pas ce Monsieur Hulot de l’écologie, au chemin de vie souvent critiqué, il serait déraisonnable de ne pas écouter son retour d’expérience et le fond de sa pensée sur le temps qui reste…

Timeline :

2’30 : « la mise en situation de transformer le modèle ne se fait pas, la vision de la tâche n’est pas partagée par le gouvernement… »

4’30 : « l’addition des intérêts particuliers ne fait pas l’intérêt général… »

6’00 : « comment prospérer sans croître (Tim Jackson)… »

7’00 : « sauver la planète : la planète elle s’en fout, elle s’en remettra, c’est l’humanité qu’il faut sauver… »

10’15 : « la taxe carbone vue à court terme ou à long terme… »

12’15 : « une TVA incitative et dissuasive… »

14’10 : « plus que 1 ou 2 ans pour éviter d’entrer dans un scénario irréversible (GIEC)… »

15’45 : « nous n’avions pas la même conscience de l’importance des changements qu’il fallait apporter… »

20’45 : « il faut que les citoyens s’expriment /…/ l’affaire du siècle et ses 1.75 millions de signatures… »

29’30 : « le bio deviendra la norme… »

30’30 : « ignorons les climato-sceptiques, on ne les convaincra pas, l’exemple positif du Portugal… »

32’15 : « optimisme et pessimisme sont les deux faces d’une même médaille, il faut être réaliste et lucide… »

35′ : « les mesures fondamentales… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.